Visuel de Nuit Blanche 2020

3 OCTOBRE 2020

Dans la clameur des archives pour Nuit Blanche 2020

L’Observatoire de l’Espace présente, le 3 octobre 2020, un programme inédit de films d’artistes produits à partir d’archives audiovisuelles du CNES. Les œuvres d’Audrey et Maxime Jean-Baptiste et d’Isabelle Prim seront à découvrir, en accès libre et en projection permanente, dès 13h et jusqu’à 1h du matin.
Pour cette nouvelle édition de Nuit Blanche, l’Observatoire de l’Espace poursuit son travail de réactivation des archives de l’Espace et a confié deux corpus d’archives audiovisuelles du CNES à des cinéastes : celui relatif à la création du Centre spatial de Kourou, en Guyane, à Audrey Jean-Baptiste et Maxime Jean-Baptiste et un ensemble de reportages tournés au Centre de lancement de ballons d’Aire-sur-l’Adour, dans le sud de la France, à Isabelle Prim. Au cœur des œuvres produites, l’enquête, documentaire ou fictionnelle, participe de la construction de nouvelles approches de l’Espace. Si les artistes prennent acte du poids des images dans le récit courant de l’aventure spatiale, le processus de décryptage qu’ils déploient conduit le spectateur à s’interroger sur ce que les archives ne montrent pas, à ce que leur hors-champ recèle. Audrey et Maxime Jean-Baptiste comme Isabelle Prim perturbent le cours classique du récit institutionnel et s’ingénient à y ouvrir des brèches d’où surgit la parole de personnages singuliers, porte-voix d’un rapport différent à l’Espace loin des idées reçues.




Écouter le battement de nos images
Audrey Jean-Baptiste et Maxime Jean-Baptiste, 2020
15 minutes

Alors que les fusées décollent de la base spatiale en Guyane, une jeune habitante mobilise des images mentales de la vie à Malmanoury, au nord de Kourou, avant que la ville nouvelle, bâtie pour des ingénieurs et leurs familles, introduise d’autres modes de vie.




Condition d'élévation
Isabelle Prim, 2020
20 minutes

Une jeune fille surdouée aurait fait une rencontre inattendue dans l’Espace lors d’un vol à bord d’un ballon stratosphérique et n’a de cesse de vouloir renouveler cette expérience. Un reporter enquête assidument sur cette étrange affaire.

Les deux films seront en projection permanente de 13h à 1h du matin, dans un dispositif respectant les règles sanitaires, au siège du CNES, à Paris.

Cette action de l’Observatoire de l’Espace s’inscrit dans son projet de susciter et soutenir l’écriture de nouveaux récits de l’espace ; le milieu spatial étant alors perçu comme un terrain d’expérimentation plastique et littéraire à même de produire des approches originales et engagées sur l’aventure spatiale. Dans cette perspective, l’Observatoire de l’Espace propose des corpus d’archives comme matériau de travail à des artistes dont les œuvres entrent ensuite dans sa collection d’art contemporain, en dépôt aux Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse .

Les artistes

Audrey Jean-Baptiste
est réalisatrice de documentaire et fiction. Elle a créé notamment Empty Shells (2016) et Fabulous (2018) qui a été sélectionné dans une trentaine de festivals internationaux tels que IDFA (International Documentary Filmfestival Ams-terdam) et FIDBA (International Documentary Film Festival, Buenos Aires).

Maxime Jean-Baptiste est un cinéaste basé entre Bruxelles et Paris. Son travail audiovisuel et performatif se situe entre le film documentaire et l’art contemporain. Nou voix (2018), son œuvre vidéo autobiographique, a reçu le prix du jury au Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris. Visionner l’entretien avec les cinéastes

Isabelle Prim est réalisatrice, monteuse et comédienne pour le théâtre et le cinéma. Elle est l’auteure de nombreux films qui emploient souvent des archives tout en mariant l’expérimentation et le récit. La Rouge et la Noire (2011), Déjeuner chez Gertrude Stein (2013), Le Souffleur de l’affaire (2014), et Mens (2019) ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux et centres d’art tels le Centre Georges Pompidou, le Palais de Tokyo, le festival de Locarno, la Berlinale, le FID Marseille et le Festival du Nouveau Cinéma de Montréal.
Visionner l’entretien avec la réalisatrice

Partenaires

Dans la clameur des archives a reçu le soutien de :

La CASDEN Banque Populaire
Banque coopérative de la Fonction publique, la CASDEN Banque Populaire propose à près de 2 millions de Sociétaires une offre globale d’épargne, de crédits et de caution. Elle porte des valeurs fortes de coopération et de solidarité, et s’appuie sur son réseau de militants pour promouvoir son offre et son modèle affinitaire dans les établissements de la Fonction publique. Dans l’Enseignement Supérieur, la Recherche et la Culture, un réseau d’Animatrices Régionales accompagne les personnels des Universités, Grandes Écoles et Organismes de Recherche. En nouant des partenariats avec ces organisations, la CASDEN favorise la construction de projets qui participent à la vie des personnels et à la diffusion de la culture scientifique.
casden.fr

Ses partenaires média sont :

ArtsHebdoMédia
Imaginez un magazine dans lequel l’artiste s’adresserait à vous, où vous pourriez agrandir les images, lire des informations complémentaires en touchant un mot, déclencher une œuvre vidéo, visualiser sur une carte le lieu d’une expo… Tout cela est désormais possible avec ArtsHebdoMédia, le magazine d’art du XXIe siècle ! De la place de l’olfaction ou du son dans la création contemporaine au Mobile Art, en passant par un spécial Arts & Sciences, Photographie ou encore Céramique, seize numéros thématiques sont d’ores et déjà disponibles.
artshebdomedias.com

Artpress
Art press est un magazine d’information et de réflexion bilingue français et anglais sur l’art contemporain. Il est consacré principalement aux arts plastiques, mais les autres modes d’expression y occupent une place significative : littérature, danse, théâtre, musique, cinéma, architecture, photographie, vidéo ou encore design. La politique éditoriale d’art press vise deux objectifs : fournir une information pratique sur l’actualité culturelle en France et dans le monde et proposer au lecteur une analyse critique, historique ou idéologique des courants artistiques et de pensée, sous la forme d’articles de fond, d’interviews, de dossiers, qui sont aussi l’occasion de lier entre elles les différentes formes de la création contemporaine et de les mettre en perspective.
artpress.com

Radio Nova
Fondée en 1981 et lancée sur les ondes aux premières heures des radios libres par Jean-François Bizot, Radio Nova - dont les programmes sont diffusés dans 28 villes de France et partout dans le monde via notre site nova.fr- réalise depuis plus de trente-cinq ans un travail de défrichage passionné, éclectique et exigent. La programmation musicale de Radio Nova est unique (près de 90% de la musique écoutée sur Radio Nova n’est diffusée sur aucune autre radio commerciale) et ses contenus parlés sont ambitieux, tant sur la forme que sur le fond. En terme d’audience, Radio Nova réunit plus de 600 000 auditeurs quotidiens et près de 1,5 million chaque semaine. Pour toutes ses raisons et du fait de son histoire, Radio Nova est heureuse d’accompagner Sidération, le festival de création dédié aux imaginaires de l’Espace.
www.nova.fr

Infos pratiques

Dans la clameur des archives
Samedi 3 octobre 2020

Horaires :
De 13h à 1h du matin
Entrée libre
L’événement se déroule dans le respect des règles sanitaires.

Adresse:
Centre National d’Etudes Spatiales
2, place Maurice Quentin - 75001 Paris
Métro-RER : Sortie N°6, Pont Neuf
Bus : Rivoli-Pont Neuf Bus 21 - 72 – 81 – 69 - 76