Julien Prévieux © Rita Prévieux

Julien Prévieux est l'artiste invité dans le cadre des Écritures agravitaires

L’artiste réalisera une œuvre performative qui prendra la forme d’un jeu sérieux pour astronautes sur la thématique du droit de l’Espace. Intitulé Codex Spatium, ce processus artistique inédit est pensé pour être potentiellement réalisé en impesanteur puis réellement restitué au public sur Terre.

En 2020, l’Observatoire de l’Espace a lancé le programme des Écritures agravitaires, afin de faire émerger des créations conçues avec la potentialité d’exister dans et avec le milieu spatial. Dans le cadre de ce programme et en tant qu’artiste invité, Julien Prévieux a imaginé une performance pour astronautes, dont l’objectif est de nourrir une pensée juridique spéculative au profit d’un droit véritablement spatial. À travers un jeu collaboratif, il s’agira pour les joueurs-astronautes de questionner les fondements juridiques du milieu spatial habité, en matière de droit commercial, de droit du travail, ou encore de propriété intellectuelle. En explorant les scénarios juridiques proposés par l’artiste Julien Prévieux, ils élaboreront collectivement de nouvelles hypothèses, pour aboutir à la formulation d’un droit de l’Espace autonome, émancipé des contraintes juridiques terrestres.

L’enjeu de cette œuvre spatiale, tant par sa réalisation hypothétique dans la station spatiale internationale (ISS) que par sa simulation sur Terre, est d’envisager le milieu agravitaire comme un laboratoire juridique pour repenser la vie en société. En effet, la vie dans une station spatiale, à côté de l’hypercontrôle qu’elle requiert, peut se regarder de manière positive, dans la perspective d’un modèle idéal susceptible de faire émerger une réflexion cosmopolitique. Dans ce milieu extrême et contraint où toute action provoque une réaction amplifiée, les impulsions violentes ou combats sont rendus difficiles, au profit d’attitudes d’hospitalité et de coopération. En explorant les étrangetés juridiques liées à l’Espace de manière collaborative et par le prisme du jeu, ce sont finalement les règles terriennes que Julien Prévieux propose de repenser. Son œuvre finale sera constituée d’un kit de jeu physique avec une notice d’utilisation qui sera livré aux joueurs-astronautes, ainsi que de la captation filmique d’une partie jouée. À l’issue du processus de création, qui s’achèvera en 2022 lors de la réalisation de la performance filmée, l’œuvre intègrera la collection de l’Observatoire de l’Espace, déposée aux Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse.

Julien Prévieux, né en 1974, est artiste et professeur à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il s’est fait connaître avec ses Lettres de non-motivation, qu’il a adressées pendant plusieurs années à des employeurs en réponse à des annonces consultées dans la presse, détaillant les motivations qui le poussaient à ne pas postuler. En recourant à des formes d’expressions variées, de l’installation à la performance, il interroge les rationalités technologiques et économiques contemporaines dans leurs effets et leur emprise sur les corps individuels et collectifs. Lauréat du Prix Marcel Duchamp 2014, il a récemment montré son travail dans un certain nombre d’expositions personnelles et collectives, notamment au Centre Pompidou à Paris, au centre d’art Art Sonje à Séoul, au MAC de Marseille, au RISD Museum of Art de Providence, au ZKM de Karlsruhe, à la 13ème Biennale de Lyon et à la 10ème Biennale d’Istanbul. Ses performances ont été présentées à la Ménagerie de verre à Paris, au T2G à Gennevilliers ou encore à l’Usine C à Montréal